28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 15:35

Célien Schneider

Quand Célien Schneider, nouveau venu sur la scène pop internationale chante « A Better Lie » on se dit immédiatement que sa carrière sera tout sauf un mensonge… Approchez vous, et tendez l’oreille car cet auteur compositeur Interprète risque de sérieusement vous déstabiliser avec des chansons et une voix d’une qualité mélodique hors du commun.

Célien SchneiderL’histoire de ce jeune songwriter Suisse n’a pourtant, sur le papier, rien d’une évidence. Le chemin fut long depuis son enfance dans un village des montages du Valais jusqu'à la signature sur le label Fontana (Mercury Group).

Sans se placer sous les projecteurs ni en cherchant à plaire à tout prix, Célien a toujours avancé avec une facilité et un naturel déconcertants. Illustration de cette facilité à convaincre par sa musique : Il a été repéré et signé le bureau d’EMI Europe Publishing en Angleterre éditeur de grands artistes tels qu’Amy Winehouse, Lana Del Rey ou encore James Blunt.

A son adolescence, après des années d’apprentissage d’une formation musicale classique (trop classique à son goût), Célien goûte à l’expression du théâtre décalé, puis se réapproprie le piano pour se découvrir une inclination irrésistible pour les grands compositeurs romantiques du XIX ème siècle comme Chopin, Schubert… Il va surtout rapidement découvrir la pop anglaise, Les Beatles évidemment (La référence aux Beatles est omniprésente dans « A Better Lie ») mais aussi les groupes de brit pop contemporains, Coldplay, Keane qui composent leurs chansons, comme Célien… au piano…

Cette pop aux accents classiques va devenir le fil conducteur, le trait d’union de ses compositions. « A Better Lie » en est l’essence pure, a mi chemin des influences classiques épurées de Célien et de sa puissance mélodique pop rock.

Célien Schneider

A vous désormais de découvrir l’univers de Célien Schneider avec ce « Better Lie » en attendant son 1er premier album « Come Rain Or Shine ». Enjoy !

Repost 0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 15:07

Julia Channel : Une femme éclectique et envoutante

De sa carrière professionnelle d’actrice qu’elle assume pleinement, Julia Channel en a tiré toute sa force et sa détermination. Depuis 15 ans maintenant, sa passion pour la musique est son moteur.

Son métissage, père malien, mère française : Julia en a fait un atout. Diversité culturelle et ethnique oblige. Une enfance pas toujours facile en banlieue parisienne mais adoucie par la passion de son père, artiste peintre : les comédies musicales américaines des années 50. Pas de dessins animés pour la petite Julia mais tous les films de Fred Astaire et de Gene Kelly. Sans oublier Steve Wonder, Les Platters et Michael Jackson qui viendront compléter cette culture artistique. Son berceau musical est là.

Les années 2000, la consacrent véritable icône du Hip Hop, elle est l’égérie de la marque Homecore, aux cotés de Joey Starr. Tout naturellement, en 2001, elle prend les rênes de l’émission « Hip Hop Channel » sur MCM. Cet éclectisme lui permet alors de réaliser de nombreux titres avec Kaysha, Organiz’, Driver, Cutee B, Guy Waku & Fred Fraikin, Rene De Wael, Bambi Cruz…Mais son but reste son album.

Julia Channel : Une femme éclectique et envoutanteEn attendant les bonnes rencontres et le bon moment, elle s’investit dans d’autres secteurs d’activités. Car Julia Channel, c’est une véritable aventurière, au sens premier du terme: elle devient l’héroïne d’une bande dessinée très « Girl Power », elle crée un site de rencontre pour « les femmes fait par une femme ». Tout en conservant son jardin secret, celui d’une mère attentive au bien être de sa fille.

En 2008, sa rencontre avec Jérome Marron, le créateur du label BeeCooL lui permet de rentrer en studio afin de préparer « Colors » son premier album. Ensemble, ils vont travailler sans relâche afin d’explorer toutes les palettes musicales chères à Julia pour déterminer la couleur musicale de l’album.

Julia Channel : Une femme éclectique et envoutante

Après le décès soudain de ce dernier il y a quelques mois, Julia Channel ne désarme pas et décide de créer son propre label « Black Sheep Records ». A Londres, où elle vit depuis quelques années, le travail s’organise autour d’une équipe soudée de compositeurs, de paroliers, de graphistes, de photographes et d’un label manager. Elle devient son propre producteur afin de mener à bien son projet artistique entre Londres, les Etats-Unis et Paris.

Entourée par Big Ali, Varren Wade, Willy William ou encore Lemarvin Harris et mixé par Vernon Mungo, Julia Channel nous présente un album riche et détonnant.

Repost 0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 12:03

Collectif Métissé

4 ans déjà que le Collectif Métissé nous fait danser et chanter sur des refrains qui ensoleillent la vie de tous les jours quelles que soient l’époque et la saison !

Le Collectif Métissé a réussi à imposer sa marque dès son 1er single pour devenir aujourd’hui un des groupes incontournables des dancefloors des airplays TV et Radios de France. Collectif Métissé compte déjà pas moins de 9 singles à succès à son actif et ce n’est pas prêt de s’arrêter avec Ma Demoiselle, le nouveau single dont on découvre le clip, et qui se retrouve bien sûr sur Ya plus qu’à danser, le quatrième album du Collectif Métissé. Au menu : tous les hits de l’année 2012 du Collectif Métissé : Sexy Lady, Destination Rio, Z Dance... et deux reprises Femme Libérée et On n’est pas fatigué, ainsi que leur duo avec leurs amis Chico et les Gypsies : Don’t let me be misunderstood !

Les rois de la fête, les Kings des discothèques, les pontes des déhanchés sont de retour ! Pour illuminer Noël et juste à temps pour le Réveillon, voici le nouvel album tant attendu du Collectif Métissé : Y’a plus qu’à danser déjà leur 4 ème depuis 2009… Y’a plus qu’à danser dégaine une fois de plus la formule gagnante du Collectif Métissé : rythmes dansants + refrains entêtants = Sourire ensoleillé ! Une formule qui a largement fait ses preuves par le passé puisque leur dernier opus Destination Soleil a été certifié disque d’or et que le groupe a déjà vendu plus de 350 000 disques. Le Collectif Métissé enchaine les concerts avec déjà plus de 500 représentations en France et à l’étranger. Showmen infatigables, ils enchainent les clubs, les plateaux, les enregistrements d’émission Tv, les salles de concert avec une fraicheur et une gaité intactes.

Ce nouvel album véritable incitation à la fête et à la bonne humeur contient leur dernier single Ma Demoiselle (TOP 5 des clubs) mais également tous leurs hits de l’année 2012 : Sexy Lady, Destination Rio, Z Dance... Le titre Si tu t’éclates la nuit est la chanson officielle de la campagne de la Prévention Routière « Rentrer en Vie » Avec Si t’es célibataire, ils nous rappellent qu’il y a 17 millions de célibataires en France… Quand au single éponyme Y’a plus qu’à danser : dès les premières notes, on a des fourmis dans les jambes ! Sont également inclus leur reprise du tube 80 : Femme Libérée (un must en concert) et du tube 90 On n’est pas fatigué, ainsi que leur duo avec leurs amis Chico et les Gipsies : Don’t let me be misunderstood ! L’album Y’a plus qu’à danser contient 17 titres pour donner la pêche et le sourire !

Collectif Métissé. YA PLUS K DANSER. Nouvel album, sortie le 1712/2012. Nouveau single Ma Demoiselle. Universal.

Repost 0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 13:46

Dans le sillage de Cocoon et Benjamin Biolay dont il a assuré les premières parties, le groupe Eléphant dévoile son nouveau single Collective Mon Amour. Entre pop et rock, Lisa Wisznia et François Villevieille, les deux membres d’Eléphant, nous entrainent dans leur univers acidulé que l’on avait découvert avec le titre Rien. Ce nouveau single annonce le premier album prévu pour le premier trimestre de l’année prochaine où il faudra sans hésiter se la jouer Collective, mon amour !

Après leur premier single "Rien" entendu sur France Inter, Le Mouv', et dont le clip a tourné en boucle ce printemps sur toutes les chaines musicales (M6, W9, MTV...), voici "Collective mon amour" le nouvel extrait du premier album d'Eléphant (à paraître au 1er trimestre 2013).

 

Avec cette nouvelle chanson - réalisée par Marlon (M, Brigitte, Spleen,...) le duo Parisien dévoile à nouveau son talent de songwriter, de mélodiste, et apporte une brise de fraîcheur bienvenue sur la scène française.Le duo pop Éléphant est né de façon inopinée suite à la rencontre de Lisa et François. Un duo rock né en 2009, très pop mais un peu folk sur les bords. Elle : c'est une « comédienne quelque peu excentrique ». Lui : c'est un violoniste talentueux, un « homme-orchestre avéré dont les gris-gris envahissent clips et scènes de concert ».

C’est au Transbordeur de Lyon qu’ils ont pris leur envol avec leur musique légère et paroles soignées : Benjamin Biolay leur avait alors confié ses premières parties à l’occasion de sa tournée. Au fur et à mesure, ils ont conquis le public avec leurs instruments originaux (accordéon en plastique, tuyau, wurlitzer…) et leurs voix.

François, de formation classique, a apporté à leur duo le coté purement musical tout en mélangeant les influences : Tchaïkovski, Arcade Fire… Il ne restait plus qu’à Lisa, influencée par Barbara, Gainsbourg ou encore l’univers du rap, d’y ajouter sa douce voix. Le résultat ? Un style un peu mutin, acidulé et attachant, en bref, un vrai bonbon musical. Après leur 1er EP « Rien » sorti en janvier dernier, voici leur nouveau single Collective mon amour, qui annonce leur premier album pour le début de l’année 2013.

Repost 0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 16:11

Boody & LE1F

Les deux rappeurs new yorkais Boody & LE1F ont décidé d’unir leurs talents sur un maxi intitulé Liquid Ep, qui sort aujourd'hui chez Boys Noize Records où ils se dévoilent producteurs, beatmakers, rappeurs et chanteurs pour un grand voyage sonore qui fait le lien entre l’abstract hip hop et la musique de club. Après ses débuts avec sa mixtape Dark York, LE1F rejoint donc son ami de longue date Boody pour un Ep riche en beats funky, en électro sombre et minimale saturée de nappes inquiétantes. On découvre ce Ep avec un exclusive preview sur Soundcloud.

Le disque débute avec Jellyfish, un titre envoûtant et aquatique puis Buoy prend le relais pour une expérience sonore inédite avec ses sons métalliques et son climat spatial.

Le titre suivant Soda est composé à partir d’un sample de “The Ha Dance“ classique des Masters at Work sur lequel LE1F démontre ses talents de rappeur hypnotique. Sweet Tea, le dernier titre est un parfait exemple de Booty Shaking. avec sa ligne de basse percutante. Le titre bénéficie de deux remixs par Cedaa et par MikeQ et Divoli S'vere.

Boody & LE1F démontrent sur ce Liquid Ep l’influence toujours plus intense du hip hop East Coast sur la musique des clubs.

Repost 0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 07:43

En ce moment dans mes oreilles... pleins de sons de tout genres ! J'aime découvrir et souvent quand ça passe en radio ma fille me dit "mais on connaît... tu a déjà fait écoutée ça papa" . Certes c'est de la dites commerciale mais au fond c'est surtout la musique que j'aime... Et il y en aurait encore pleins à ajouter. En ce moment on peu rajouter du Muse et son splendide "Madness", mais aussi forcement du Maroon 5 car depuis son concert il y a un petit goût de revient y... A tout cela s'ajoute cette petite liste qui reflète bien la tendance du moment avec la voix que j'adore Angus Stone si bien posée sur cette chanson "Bird on the Buffalo", une petite pépite...

Angus Stone

Angus Stone aime la France et le prouve avec cette vidéo tournée à Paris. A noter que l’édition française de "Broken Brights" bénéficie de deux titres bonus dont une reprise des Turtles "Happy Together".

Angus Stone était de passage à Paris début octobre... il vous parle de son album et de la France :

Après sept années passées à tourner dans le monde entier avec sa sœur Julia, et plus d’un million de disques vendus, Angus Stone se lance désormais sur sa propre route et propose "Broken Brights" composé à l’écart du monde entre Alpes suisses, Inde et Australie, sur lequel on retrouve l’intensité et la mélancolie des albums d’Angus et Julia Stone, mais aussi des titres plus électriques comme le premier extrait "Bird on the Buffalo", ou le nouveau clip à découvrir de "Wooden Chair":  

"Je pense qu’il s’agit de mon travail le plus personnel à ce jour" dit Angus Stone à propos de "Broken Brights". "C’est un endroit où j’ai tendance à me réfugier, une petite tanière où j’ai toujours voulu vivre, entouré de toutes mes chansons et de tous mes contes. Cet album contient l’essence de ce que je cherchais depuis longtemps." Une recherche qui l’aura amené à parcourir le monde, enregistrant dans un abri rustique niché dans les Alpes Suisses, sous la lumière intense du ciel bleu (et souvent rose) du littoral australien, puis dans une cabane délabrée avec vue sur la luxuriante campagne indienne.

Angus Stone est tout en contraste : il peut s’isoler dans son petit monde onirique pour de longues périodes mais c’est également un être plein d’énergie, de charisme et de franchise. Des qualités qui lui ont été utiles pour gérer l’incroyable décollage de sa carrière : Angus, bien qu’il ait gardé son côté énigmatique, est en train de devenir le jeune artiste le plus célébré de la scène musicale actuelle. Cela va faire sept ans qu’il tourne dans le monde entier en tant que moitié du duo frère-sœur Angus & Julia, enchaînant les concerts à guichets fermés devant le public ensorcelé des salles les plus prestigieuses de Londres et Paris. Ensemble, ils ont vendu près d’un million de disques à l’échelle planétaire depuis la sortie en 2005 de leur premier EP, "Chocolates and Cigarettes". Angus Stone se lance désormais sur sa propre route.

"Je suis content de lâcher prise de tout ça", dit-il en parlant de "Broken Brights", son premier album solo sous son propre nom. "J’ai hâte de donner aux gens qui nous ont écouté, Julia et moi, pendant toutes ces années l’opportunité de créer leurs propres univers et expériences avec nos compositions. Jouer live devant ces gens, moi tout seul, sera une expérience bien différente, avec des hauts et des bas sûrement mais j’ai vraiment hâte de voir comment ça va se passer."

"Broken Brights" marque un vrai tournant pour Angus Stone, qui ne se résume pas seulement au fait de ne pas enregistrer avec Julia, sa complice musicale de toujours. Ce nouvel album est la preuve qu’il est plus que capable de jongler entre les styles sans compromettre son identité sonore. Le morceau qui donne son titre à l’album, "Broken Brights", est certes du pur Angus — une célébration nostalgique et rêveuse de notre jeunesse — mais "Bird On the Buffalo" est un morceau plus mordant, truffé de riffs de guitares saturées, que l’on retrouve également sur le très rock "It Was Blue". Ce morceau baigné de cordes est vraiment la preuve que ses qualités de compositeur transcendent les préconceptions de certains sur son registre musical.

En effet, dans l’optique de mettre à l’épreuve ses talents de musicien, live et studio, Angus a puisé son inspiration dans les sources les plus diverses et inattendues pour créer cet album. Il a ajouté toute une série d’instruments, de sons et de styles vocaux à son arc (allant de la guitare acoustique doucement caressée à la guitare électrique rugissante, de paroles tendrement susurrées aux mots qui claquent dans le micro), piochant dans des styles aussi divers que la country, le rock alternatif et la folk. Prenez "Wooden Chair" par exemple, une chanson d’amour terriblement entraînante et remplie de claps et de sifflements old school, ou encore "Monsters", un morceau plein de surprises et d’insouciance sur lequel les accords au banjo s’enchaînent à un rythme effréné sur fond de solos de trompette noirs et majestueux, reflétant les sentiments d’espoir et de désespoir que nous éprouvons tous dans les moments les plus difficiles. Plus on s’aventure dans l’album, plus on comprend qu’il faut s’attendre à tout et surtout à l’inattendu de la part d’Angus Stone. Malgré la profonde transformation qui s’est opérée au cours de l’expérience cathartique que fut l’enregistrement de ce disque aux milles facettes, Angus précise : "pour l’écriture de ce disque, j’ai eu la même approche que celle que j’ai toujours essayé d’avoir : si une chanson te choisit, elle arrivera et se mettra en place en temps voulu… Tout ce que tu peux faire c’est être là, toujours prêt et consentant. Pour arriver à me détendre et laisser le dialogue de l’énergie se transformer en une création, c’est important pour moi de repérer le bon moment. Ou peut-être de ne pas le repérer… Ou alors de penser que je l’ai repéré…Parce qu’en fait on ne sait jamais vraiment. L’idée mijote, se met à bouillir petit à petit jusqu’à ce qu’elle menace de déborder. Et là il faut juste lâcher prise, ce qui est la plus belle des choses au monde."

Angus Stone, l'album

Chaque morceau de cet album est d’ailleurs lié à une histoire. Angus a écrit "Bird On the Buffalo" dans une chambre d’hôtel, au cours d’une tournée en Europe, alors qu’il réfléchissait à la symbiose qui existe entre l’oiseau et le buffle. "Wooden Chair" quant à elle s’inspire de la mélodie du morceau d’Angus & Julia du même nom, Angus trouvant qu’il serait intéressant de la revisiter et de la faire vivre d’une nouvelle manière. Cette métaphore étant celle qui illustre peut-être le mieux la démarche d’Angus sur cet album : il s’est appuyé sur les éléments qui rendent la musique d’Angus & Julia si touchante tout en proposant un nouveau point de vue sur l’univers qu’ils ont créé. En écoutant ses attendrissantes méditations sur la vie, l’amour et l’absence, dont les paroles se font l’écho, on est à la fois en terrain familier et dans un endroit complètement nouveau, ce qui ravira sûrement les fans de toujours mais aussi les nouveaux venus.

Pour résumer, ce sont des souvenirs et des songes tirés de son pèlerinage aux quatre coins du monde qu’Angus Stone a su coucher sur ce disque. La phrase qu’il choisit pour décrire le fait qu’il se lance en solo illustre parfaitement ce que l’on ressent à l’écoute de Broken Brights : "c’est un tout autre trip."

Son nouvel album "Broken Brights" disponible à cette adresse http://bit.ly/RkhGkV et sur Spotify http://spoti.fi/Q67vDK.

Reservez-ici.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Repost 0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 14:56

Damien Saez

"Messina" est le septième album studio de Damien Saez, sorti le 17 septembre 2012. Trois titres, "Messine", "Betty" et "Les fils d'Artaud" sont mis en téléchargement gratuitement sur http://www.saez.mu/

Pour télécharger gratuitement ces titres en MP3 sur votre ordinateur, il suffit de vous rendre sur le site officiel de l'artiste et de sélectionner ces tois singles.

Vous avez aimé ce billet ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 14:25

Demandez votre CD gratuitement et/ou envoyez ce cadeau à votre à tour à vos amis depuis le site : www.serealiser.fr

Pour profiter de ce bon plan, il suffit simplement cliquer sur "recevoir le CD chez vous gratuitement" et laisser vos coordonnées sur le formulaire de demande en ligne. C'est pas un bon plan ça ? 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Repost 0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 07:11

Romain Ughetto : Nouveau single

Romain Ughetto est le nouveau phénomène pop rock français, déjà soutenu par une incroyable communauté de fans sur internet.

Après le succès de "Je n’oublierai Jamais", Romain Ughetto invite L’Algérino sur son nouveau single "J’ai trouvé de l’or" que l’on peut découvrir avec cette première vidéo, ou entendre en live directement car Romain Ughetto assure les premières parties de Superbus.

 

En concert :

 9/11 Nantes (La Carriere - Saint Herblain) [+ SUPERBUS]

 10/11 Rennes (Salle de la cité) [+ SUPERBUS]

14/11 Chartres (Chartrexpo) [Festival Carrefour live]

17/11 Beauchastel (proche Valence) (Salle des Fêtes)

18/11 Lyon (Transbordeur - Villeurbanne) [+ SUPERBUS]

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Repost 0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 13:01

Wednesday 13

Wednesday 13, emblème de l’horror glam rock, fera saigner La Boule Noire le 15 novembre prochain ! Voici l’occasion unique d’éprouver le grand frisson et de découvrir en live Wednesday 13, emmené par Joseph Poole, ex Murderdolls pour un concert dans la grande tradition des Misfits, de Motley Crue, Alice Cooper et White Zombie. Au menu : morts-vivants, chauve souris, cimetière, fantômes, vampires. Ils seront tous là à la Boule Noire le 15 novembre.

Joseph Poole, plus connu sous le nom de Wednesday 13, est le leader du groupe. Il a choisi ce surnom en 1995 en référence à Mercredi de la famille Adams et à l’adresse 1313 Mockingbird Lane, dans la série "Les Monstres".

Surtout connu grâce à ses 3 années passées en tant que leader de Murderdolls, W13 a officié dans différents groupes depuis 1992 : Maniac Spider Trash, Frankenstein Drag Queens From Planet 13. En 2001, W13 est sollicité par Tripp Eisen, guitariste des Murderdolls. La suite est connue : Murderdolls cartonne jusqu’à leur suspension en 2003, Joey Jordison étant trop occupé avec Slipknot. Ils font leur grand retour sur la scène musicale en 2010.

Pendant ce break, Wednesday 13 compose plus d’une centaine de morceaux et sort Transylvania 90210 Songs Of Death, Dying And The Dead (2005). Cet album, le plus personnel, reflète ses passions et influences diverses : punk, metal, glam, films d’horreurs, zombies... Un disque de punk rock’n’roll horrifique très bien monté, dans le pur esprit des Misfits, Motley Crue, Alice Cooper et White Zombie. L’accueil du public est excellent et W13 s’entoure du bassiste Kid Kid, du guitariste Pig et du batteur Ghastly pour entamer une tournée mondiale. W13 sort Fang Bang en 2006 et Skeletons en 2008, puis il faudra attendre décembre 2011 pour le retrouver sous son nouvel opus Calling Of Corpses.

Wednesday 13, emblème de l’horror glam rock, fera saigner La Boule Noire le 15 novembre prochain ! Nous vous aurons avertis ! Pour acheter sa place c'est ici.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Repost 0

Présentation

  • : Glandouillage
  • Glandouillage
  • : Magazine wéb détente (geek, humour, clip, musique, environnement, économie, travail, sport, ciné....)
  • Contact

> Accueil < Me suivre sur Google +. Me suivre sur Twitter.Me suivre sur Facebook. 
translate in english Auf deutscher Sprache übersetzt in het Nederlands vertalen traducir en español

Recherche

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Archives

Suivre ce Blog

 Bookmark and Share
 
L'appli du blog sur votre iPhone/iPad ou Androïd :
ou flashez le QR CODE :
Recevez les dernières notes du blog par email :

Les petits plus

Augmenter la taille de la police :
Ctrl + molette haut
Diminuer la taille de la police :
Ctrl + molette bas

Participez à la vie de ce blog :

Référencer sur :
 Blogue Parade portail de syndication de contenu

Le fil d'information :

Programme TV

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs

Le Top des articles/visites