27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 09:30

Berck sur le littoral sud de la Manche, dans le département du Pas de Calais est à la fois une ville thérapeutique et une station balnéaire.


Agrandir le plan

Elle s'est développée au nord de la baie d'Authie, à l'embouchure de l'Arche qui est maintenant ensablée. On peut dire encore qu'elle se trouve au coeur du Marquenterre.
On peut actuellement diviser la ville en deux parties : Berck- ville, qui est sur l'emplacement de l'ancien port de pêche du Moyen âge quand l'Ardre se jetait encore dans la mer et Berck-plage, qui comprend l'immense plage de sable fin et les centres hospitaliers.

Le nom de la ville vient peut-être du mot germanique désignant une butte : « berg » mais on trouve trace de Berc dès le XIII ème siècle. 
A cette époque, Berck profite du déclin de son voisin le port de Verton qui souffre de l'envasement progressif de l'Arche. La pêche et le commerce se développent ; c'est à cette époque également que la première église St Jean Baptiste est édifiée ; son clocher n'a alors pas de toiture et sert aussi bien de phare que de tour de guet. Bientôt c'est un habitant du village qui devient Seigneur du Fief de Berck.
Quand la ville est à son tour touchée par le colmatage de l'Arche, les Berckois mettent au point un bateau d'échouage à fond plat qu'on appelle un « cordier » et dont une réplique « La Marianne toute seule » est visible au port de la Madelon. Ce bateau se dirige à la rame par 4 avirons et à la voile grâce à une grand'voile, un foc à l'avant qui dépasse de la coque et une voile arrière qui dépasse également si bien que le bateau hors-tout fait 12 m de long. Son faible tirant d'eau et la forme en demi-sphère de sa coque lui permettent de passer où il veut. Ses voiles ont une couleur particulière car les berckois les « cachoutaient » : les enduisaient d'une résine qui chauffée les teignait. C'est ainsi que Berck poursuit ses activités jusqu'au milieu du XIX.
En 1840, des médecins dont le docteur Perrochaud, auront l'idée d'exploiter les vertus thérapeutiques du climat pour soigner les malades atteints de tuberculose osseuse. C'est ainsi qu'un premier hôpital est construit près de la mer, agrandi et inauguré en 1869 par l'impératrice Eugénie, sous le nom d'hôpital Napoléon. Ce nom sera remplacé par « hôpital maritime » à la chute de l'empire.
Trois autres établissements hospitaliers s'y installent ensuite : l'hôpital du Dr Rothschild, celui de Cazin-Perrochaud dont la chapelle mérite une visite, et l'institut St François de Sales.
L'arrivée du chemin de fer provoque l'apparition d'une petite station balnéaire qu'on appelle donc Berck-Plage mais 3 Km seulement la séparent de la ville initiale.
A la fin du XIX une église est construite pour cette extension de Berck-ville, c'est Notre dame des Sables. Des artistes très nombreux (130 ?) dont Manet viennent peindre cette marine qui ne possède plus de port ! Puis plus tard les deux parties ne forment plus qu'une seule ville.

Deux circuits à thème permettent de découvrir la ville et notamment le phare de Berck qui a remplacé celui édifié en 1836 et qui vous offre du haut de ses 45 m un beau point de vue sur la baie d'Authie. Vous pourrez visiter le musée qui contient entre autres de superbes bijoux francs et saxons et des armes mérovingiennes.
Des parcours pédestres au nombre de 7 et 2 circuits pour cyclotouristes vous font découvrir les curiosités environnantes et vous pourrez monter dans le petit train de la Côte d'Opale qui passe par Berck.
Quantité de sports se pratiquent à Berck en dehors des courses de chars à voile ou des concours de cerfs-volants bien connus. Vous pouvez apprendre à tirer à l'arc, au pistolet ou à la sarbacane, faire du jet-ski ou du kart : les possibilités sont innombrables. Vous pourrez aussi pêcher dans un des 5 étangs ou faire une promenade en mer sur de vieux gréments.
Vous irez en famille à l'Agora en bordure de mer où sont regroupées tout un ensemble d'activités ludiques : l'île aux pirates, l'archipel des loisirs etc puis vous pourrez emmener vos enfants au nouveau parc de loisirs qui vient de s'ouvrir à quelques minutes de Berck : « Bagatelle », bref vous ne vous ennuierez pas.

Découvrez le portail du Pas de Calais ici.

Source de l'article : http://www.experts-tourisme.fr/?expert=Sophie_Mendosa

Repost 0
David Sophie Mendosa - dans Tourisme
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 19:14

Il y a des milliers de salles de spectacle sur la planète. Mais la seule qui soit capable de jouer de la musique se trouve dans le… Pas-de-Calais, précisément sur le site du 9-9 Bis à Oignies.


Agrandir le plan

Unique et au concept déroutant, le Métaphone sera inauguré les 28, 29 et 30 juin prochains. Les mineurs qui ont vécu la fermeture de la fosse en 1990 ne vont pas en croire leurs yeux, encore moins leurs oreilles. Le reste du monde non plus d’ailleurs. La reconversion du vaste site minier (qui aura été le dernier de la région en activité, clôturant ainsi deux siècles d’exploitation du charbon) a débuté en 2002. Elle est pilotée par la Communauté d’agglomération Hénin-Carvin qui, après avoir observé des transformations réussies de friches industrielles, en Allemagne notamment, s’est lancée dans un projet pour le moins ambitieux mêlant culture, patrimoine, mémoire, tourisme, développement durable et économie. Le tout avec le soutien du Département du Pas-de-Calais.

Le 9-9 Bis, et ses deux remarquables chevalements qui culminent à 25 mètres, s’étale sur 65 000 m2 dont 30 000 de bâtiments. Le Métaphone en sera le "phare". Un lieu hors du commun capable d’accueillir des concerts et des spectacles devant 500 personnes assises ou 1 000 debout et de jouer de la musique actuelle, via ses orgues, tam-tams ou encore xylophones incorporés au sein de son porche (face à un parterre extérieur pouvant recevoir 3 000 visiteurs). Prouesse architecturale, expérience sonore, curiosité artistique, on peut disserter longtemps sur le Métaphone, appelé aussi à carillonner au gré des envies des musiciens-compositeurs qui vont se glisser à ses commandes.

La surprise sera donc totale fin juin 2013. Elle le sera davantage encore début 2015 lorsque le 9-9 Bis disposera de l’ensemble de ses atouts : salles de danse, auditorium, studios de répétition, café-concert, centre de ressources musicales et patrimoniales, musée lié à l’activité minière, restaurant-brasserie, salles de séminaires, etc...

Repost 0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 13:33


Agrandir le plan

Quand vous arrivez de l'ouest par la trouée de Saverne, vous découvrez sous vos yeux l'une des plus belles régions de France : l'Alsace, la plupart du temps sous le soleil. Cette région ne comprend que 2 départements : le Bas-Rhin et le Haut- Rhin mais elle offre au milieu des vignes et sur les pentes ensoleillées de merveilleux petits villages et leurs maisons à colombages toujours si fleuries. Vous y trouverez également de nombreux vestiges de châteaux et de lieux religieux.

 

Je vais évoquer avec vous tous ces endroits pittoresques comme ils me reviennent en mémoire. Les châteaux sont pour moi bien sûr le Haut-Koenigsbourg accessible par navette depuis Sélestat, cette charmante ville qui allie justement les avantages de la ville à ceux de la campagne. Cette forteresse de montagne qui date du XV a été restaurée en 1899 pour notre plus grand plaisir et elle nous offre un panorama unique. Vous pourrez profiter dans les alentours immédiats pour visiter la volerie des aigles, et la montagne des singes avec vos enfants que vous aurez bien entendu conduits d'abord au centre de réinsertion des cigognes.

Mais les châteaux c'est aussi la vallée du Kaysersberg où les vestiges abondent de même que les monastères : celui de Kientzeim, par exemple, ou de Sigolsheim. Vous rencontrerez aussi de nombreux calvaires qui témoignent de la foi profonde de ses habitants : allez au col de Bermont, le plus ancien date du XVI à Orbey. Le château le plus ancien est celui du Haut Eguisheim ; datant de 1006 il fut malheureusement détruit en 1466, mais depuis ses ruines vous aurez un merveilleux point de vue sur l'Alsace et la Forêt Noire.

Autre château qui sert de siège au parc naturel régional des Vosges du Nord : c'est celui de la Petite Pierre. Si vous aimez la randonnée alors vous serez heureux dans les 350 km de sentiers balisés de la Petite Pierre, dans ses forêts qui tempéreront la chaleur des étés alsaciens.

Vous pourrez également vous recueillir dans de nombreux lieux de spiritualité. Dans le Bas-Rhin vous avez la belle église abbatiale de Marmoutier. En venant de Guebwiller vous pourrez aller à l'abbaye bénédictine de Murbach avec ses 2 hautes tours ocre rouge et jaune qui en se détachant sur la verdure et le bleu du ciel vous donneront l'occasion de magnifiques photos.

Vous visiterez bien évidemment la cathédrale en granit de Strasbourg et une fois là vous irez voir son horloge astronomique, photographier le Parlement Européen, vous promener dans la si typique « Petite France » et après avoir dégusté une bonne choucroute ou une flammenküche, arrosées d'un de ces vins d'Alsace parfumés, vous irez faire un tour en bateau sur le Rhin.

Prenez d'ailleurs la route des vins pour vous rendre de Strasbourg à Sélestat ou Colmar. Prenez le temps de découvrir Ribeauvillé et Riquewhir, si typiques ; mais allez aussi à Bergheim, charmant village entre vignes et remparts. N'oubliez pas malgré tout la ville de Mulhouse qui mérite le détour. Savez-vous que c'est la ville du célèbre Dreyfus, victime d'une erreur judiciaire, et qui fut défendu entre autres par Emile Zola et son article bien connu : « J'accuse ».

A Mulhouse, vous pourrez visiter la cité du train. Cette ville était autrefois très souvent inondée, et en 803, année d'une particulière inondation, certains habitants ont eu l'idée d'en tirer parti en bâtissant des moulins ; c'est de là que vient le nom de Mulhouse et la roue de moulin est restée le symbole de la ville.

Après toutes ces visites, ces promenades et (peut-être ?) maintes dégustations, vous pourrez aller vous ressourcer au Mont St Odile. En dehors de la mauvaise renommée que lui a faite le crash d'un avion dont le procès vient seulement de se terminer, cet endroit est un haut-lieu spirituel où vous trouverez calme, recueillement et accueil chaleureux de même qu'un point de vue à couper le souffle. Au départ il s'agissait d'un ensemble mégalithique, puis sous l'empire romain ce lieu fut connu sous le nom d' « Altitona » ; beaucoup plus tard fut fondé le monastère de Hohenbourg ; une congrégation de religieuses accueille maintenant particuliers et groupes à la recherche d'un apaisement. De nombreux sentiers balisés en jalonnent les abords et comme je vous l'ai dit le panorama au sommet récompense des efforts de la montée.

Je m'arrête là car il est pratiquement impossible de rendre compte d'une région aussi lumineuse, mais je vous y attend.

Source de l'article : http://www.experts-tourisme.fr/?expert=Cecile_Grimbert

Repost 0
David Cécile Grimbert - dans Tourisme
commenter cet article
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 14:11

Découvrez, en Alsace, un château et deux magnifiques zoos dans un rayon de 10 km seulement.

Très célèbre en Alsace, le château du Haut-Koenigsbourg va vous séduire par sa majesté architecturale. Du haut de ses presque 800 mètres, ce château hors norme domine toute la plaine d'Alsace, ce qui en soi est un emplacement stratégique. Le panorama est unique et splendide. Dès que vous aurez franchi ses hautes portes, vous vous sentirez plongé dans l'univers du Moyen-âge. Ne manquez pas non plus les animations toute l'année comme la reconstitution de la vie médiévale par une troupe venue exprès. Le château a été construit vraisemblablement au XIIème siècle. Il a ensuite été fortifié pour être en mesure de résister à une attaque à l'artillerie à partir de 1479. Avant de redevenir Français grâce au traité de Versaille, ce château a été la propriété de l'empereur Allemand Guillaume II dans le courant des années 1900 date à laquelle il a commencé à être restauré.

 

A quelques kilomètres seulement du château se trouve la Montagne des Singes. Vous pouvez y découvrir en totale liberté, plus de 280 Macaques de Barbarie sur une étendue vaste de 24 ha. Idéal pour la famille, vous serez en contact directe avec des singes et pourrez même les nourrir avec du pop-corn spécial distribué à l'entrée. Tout au long du parcours se trouve des guides à qui vous pouvez poser des questions. Le parcours est jonché aussi de panneau contenant des Quizz pour tester vos nouvelles connaissances acquises. La promenade risque d'être inoubliable. Régulièrement, tout au long de la journée, vous pouvez assister au nourrissage des singes.

Enfin, troisième étape et non des moindres, rencontrez des aigles et des vautours à la Volerie des Aigles, situées quelques kilomètres seulement après la montagne des Singes. Ce zoo de rapaces et d'oiseaux est situé sur les ruines du château de Kintzheim que vous pourrez visiter en même temps. La vue sur le Haut-Koenigsbourg est grandiose. Partez à la découverte des Vautours, Aigles, Faucons, chouettes grâce à un magnifique spectacle en plein air et plein de surprise. Des dresseurs feront voler ces splendides oiseaux au dessus de vos têtes pour votre plus grand plaisir. A l'aide de récompenses lancées en hauteur par les dresseurs, vous pourrez admirer les prouesses de ces oiseaux réalisant des cabrioles époustouflantes avec une très grande agilité. Vous apprécierez la vitesse avec laquelle ils fondent sur leur proie que ce soit en l'air ou sur l'eau de la mini piscine situé au centre. Il vous sera même possible de tenir un gant de cuir pour faire se poser les oiseaux de proies comme si vous étiez vous-même le maître. Les sensations sont garanties. Il vous sera même possible de voir en direct un oiseau casser un oeuf d'Autruche avec l'aide d'un outil : un caillou, ce qui est absolument remarquable.

Pour en savoir plus :
www.haut-koenigsbourg.fr
www.montagnedessinges.com
www.voleriedesaigles.com
Si, comme moi, vous êtes passionné de voyages et de tourisme, rejoignez-moi sur le blog : Attrapez-Moi.com.

Source de l'article : http://www.experts-tourisme.fr/?expert=Aurelie_Dorelle

Repost 0
David Aurélie Dorelle - dans Tourisme
commenter cet article
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 10:21

Une virée en pays ch'ti ? Une virée culturelle, gastronomique, sympathique, dépaysante et tout... cela vous dit ?

Tout d'abord, ne manquez pas ARRAS, ville historique avec ses places flamandes/espagnoles (Louis XIV prend la ville au roi d'Espagne), son beffroi, l'abbaye St Vaast, la citadelle de Vauban puis les vestiges de la guerre 14/18, les carrières Wellington, le mémorial anglais, le mémorial canadien de Vimy et de nombreux monuments à la gloire des armées alliées...

Rare privilège que celui dont bénéficie Arras, la capitale du Pas-de-Calais est aujourd'hui reconnue mondialement grâce à deux de ses monuments classés au patrimoine de l'UNESCO : le beffroi et la citadelle. Ces fleurons de l'architecture de la ville constituent l'un et l'autre le point de départ de deux promenades pouvant se rejoindre en un lieu insolite : la place St Etienne.

La première balade débute naturellement au pied du beffroi, cet édifice de style gothique flamboyant haut de 75 mètres. De là, deux possibilités s'offrent à vous : une visite du circuit souterrain des Boves ou une montée en ascenseur jusque la première couronne pour découvrir une grande partie du Pays d'Artois.

Aprés cette mise en bouche, vous serez inévitablement attirés par deux splendeurs : la Grand'Place et la Place des Héros ("petite place" pour les arrageois) représentant ensemble 2,5 ha de pavés et 155 façades aux pignons baroques. Ne quittez surtout pas le site sans avoir savouré une bière, un déjeuner, ou un diner en terrasse.

Puis la découverte d'Arras passe par le quartier abbatial. Aussi démesurées que les plaçes, l'abbaye St Vaast abritant le Musée des Beaux-Arts et la cathédrale de style néo-classique forment l'ensemble religieux le plus important du XVIIIè siècle en France.

Voyagez aussi dans le ventre de la guerre! Dans les entrailles de la ville, la vie des soldats de la Grande Guerre se raconte. Là, s'est préparée la Bataille d'Arras, la fameuse offensive du 9 avril 1917, lancée à 5h30 contre les positions allemandes. Depuis mars 2008, une partie de ce réseau stratégique est ouverte à la visite...

Et puis, lors de votre passage, vous visiterez le chateau de Barly, celui de Couin et la colline de Lorette mais en un week-end vous ne pourrez pas tout faire ni voir... Il faudra revenir !

A DUISANS, le clos Grincourt vous accueillera dans 3 chambres d'hôtes (3 épis) au milieu d'un parc d'1 ha arboré et fleuri.

Confort, Calme et Sécurité : leclosgrincourt.com

Source de l'article : http://www.experts-tourisme.fr/?expert=Annie_Senlis

Repost 0
David Annie Senlis - dans Tourisme
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 10:27


Agrandir le plan

Cette région est une Terre de partage et de rencontre grâce à ses deux départements, le Nord ouvert sur l'Allemagne la Hollande et la Belgique, et le Pas de Calais, tourné plutôt vers l'Angleterre.

Elle fait partie des régions les plus visitées pour ses richesses architecturales comme Lille, Arras, pour ses villes portuaires, Calais, Dunkerque...

Beaucoup de villes ont souffert de conflits ce qui a entraîné la construction de nombreuses forteresses, seize au total. Leur découverte vous permettra de remonter le temps et d'apprécier des lieux remarquablement valorisés.

Deux styles se distinguent au travers des villes, on trouve le style baroque flamand et les façades « à la française ».
Plusieurs musées offrent des expositions sur l'histoire, de la préhistoire à aujourd'hui, pour valoriser le patrimoine des années passées.

Sept parcs naturels et animaliers vous feront découvrir toutes la faune du monde qui émerveillera vos enfants.

La découverte se fait également lors des randonnées avec des dégustations et quelques anecdotes du passé. Ces balades vous feront accéder à des vues magnifiques des collines, des monts, des rivières et des fleuves...
Les 680 km de canaux permettent de naviguer seul ou par petits groupes voire même de s'adonner à d'autres activités comme le surfbikes, escutes et bateaux électriques.
Pour les passionnés d'automobile le circuit de Croix-en-Ternois est l'endroit idéal.

Toutes les cuisines sont représentées, qu'elles soient française, anglaise, flamande selon l'art du terroir. La qualité des produits du Nord-Pas-De-Calais se retrouve dans les spécialités de la région comme les gaufres flamandes fourrées, les flamiches au Maroilles, le potj'vlesch, sans oublier le Hareng et les volailles de Licques. Le tout sera accompagné d'une vraie bière artisanale et de la bonne humeur des gens du Nord qui sauront vous communiquer leur sens de la fête et de l'amitié.

Source de l'article : http://www.experts-tourisme.fr/?expert=Frederic_Durot

Repost 0
David Frédéric Durot - dans Tourisme
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 14:05

Dambach-la Ville en Alsace est un village situé sur la route des vins en alsace. Son passé médiéval du 14eme siécle, trés bien conservé, avec par exemple ses trois tours, son rempart, ses fontaines ravira les amoureux des vieilles pierres. Les amateurs de bon vins y trouveront 45 caves pour les gouter, avec le plus célèbre le grand cru Frankstein.


Agrandir le plan

Dambach la Ville est un très joli village adossé à la montagne, réel écrin de verdure situé sur la route des vins. Vous adorerez son passé médiéval, trés bien conservé, dont trois fameuses portes majestueuses reliées partiellement par un rempart, datant du 14 siécles. Son centre ville est typique avec ses maisons alsaciennes, ses fontaines. Sa légende de l'ours ravira les promeneurs adeptes des vieilles pierres racontant son passé mouvementé.

Un peu plus haut sur le coteau du Frankstein la chapelle ST-Sébastian avec son remarquable autel baroques datant du 17 siécle et sa petite curiosité: un ossuaire...

Avec 45 caves à vins, les amoureux de bon crus pourront gouter les merveilleux nectars produits dans ce village, dont le grand cru Frankstein, connu bien au-delas des frontières de cette région.

Les villages de la routes des vins rivalisent de beauté avec les milliers de géraniums accrochés aux fenêtres et balcons, cette fleur elle aussi typique de cette région.

A moins de 20 kilométres, vous verrez le majestueux chateau du Haut-Koenigsbourg qui vient de fêter ses 100 ans de rénovation, ce chateau médiéval est le plus beau d'europe, avec notamment une salle d'arme trés compléte. Sur 20 kilométres vous pourrez visiter les ruines de 3 autres chateaux.

Sur la même montagne vous trouverez la volerie des aigles avec une des plus grandes diversité de rapaces d'europe. Un peu plus loin vous pourrez nourrir de pop korn des singes trés indiciplinés en liberté total. Voilà une sortie qui ravira vos enfants.

Vous pourrez visiter bien sûr Strasbourg à 30 kilométres : son parlement Européen, son palais des droits de l'homme, son quartier de la petite France, sa cathédrale..

De l'autre coté il y a Colmar avec son vieux quartier. Non loin il y a aussi, à Hunawhir, Cigoland avec l'omniprésence de l'oiseau emblématique de l'Alsace, son centre de réintroduction de la loutre, le grand hamstère en voie de disparition etc.

Les amoureux d'histoire plus récente pourront visiter en de multiples endroits les restes de la ligne Maginot avec des forts trés bien concervés et restaurés.

Bien sur les randonneurs trouveront leur bonheur avec les multiples chemins trés bien balisés par le club vosgien, référence en la matière...

Pour finir, tous ceux qui sont venu en Alsace pour la première fois ont tous été enchanté par la richesse du patrimoine, la propreté et la beauté des paysages.

Alors je vous dis à tous a bientôt en Alsace YETS GETS LOSS!

Olivier est gérant du camping de l'Ours situé au bas du village de Dambach la ville, en pleine nature, au calme et trés ombragé. En plus d'un camping traditionnel, il organise des séjours gastronomiques pour associations et groupes de camping caristes. Tout les renseignement sont sur le site :
camping-alsace-camping-de-l-ours.com

Source de l'article : http://www.experts-tourisme.fr/?expert=Olivier_Mastio

Repost 0
David Olivier Mastio - dans Tourisme
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 10:54

Au départ Ambleteuse n'est qu'un petit rassemblement de pêcheurs dans les dunes, de même que sa voisine Audresselles.


Agrandir le plan

Ces pêcheurs construisaient leurs cabanes avec des coques ou carcasses de flobart retournées. Les flobarts étaient des petites barques d'échouage à fond plat pouvant naviguer dans 30 cm d'eau et ils étaient faits de planches en bois d'orme cintrées. Une grande rivalité existait entre les deux hameaux et souvent éclataient des bagarres au couteau sur la mer quand les uns coupaient les filets des autres ! Heureusement l'arrêt des mariages consanguins et le jeu des alliances ont fait que cette rivalité n'est plus maintenant qu'un souvenir. Mais pendant longtemps les habitants s'insultèrent mutuellement en se traitant de « carcahuttes », terme méprisant pour ceux qui habitaient ces cabanes faites de carcasses.

En 54 A.J.C. un premier port est édifié à cet endroit par Jules César quand il décide d'envahir la Grande Bretagne. Le nom d' « Ambleteuse » peut être d'origine celte ou bien encore saxonne car au Vème siècle les saxons partent de « Hamel Thuys » pour l'Angleterre : ce nom peut s'être déformé en « Ambleteuse ».
Il faut attendre Henri VIII pour que le petit port soit protégé par 2 places fortes contre les rois de France. Mais Henri II les envahira en 1556 et égorgera tous les prisonniers anglais. On dit que c'est lors de cette capture que les français ont découvert le « charbon de terre » qui sera ensuite utilisé comme combustible.
A la fin du XVII, Vauban construit sur l'embouchure de la Slack une autre place forte appelée au départ le Fort Mahon ; seule cette construction sera préservée et subsiste aujourd'hui.
Au moment du Camp de Boulogne, un deuxième port est construit par Napoléon Ier en 1805 pour envahir l'Angleterre.

Ambleteuse ne devient un lieu de villégiature apprécié que vers la fin du XIX : Lillois et Parisiens prennent l'habitude de s'y rendre ; de belles villas « Belle époque » sont visibles de nos jours.
La seconde guerre mondiale perturba bien évidemment la vie de la ville ; sous le régime de Vichy, un Camp de Rassemblement pour les étrangers y est installé et des écluses sont construites sur la Slack afin de pouvoir inonder la vallée pour se protéger d'atterrissages d'avions alliés.

Vous pourrez retrouver cette période de l'histoire en visitant le Musée de la seconde guerre mondiale. Vous verrez des vestiges de la forteresse anglaise et bien sûr le fort de Vauban.
L'association caritative « La Communauté de l'Arche » est installée à Ambleteuse et lui donne un peu de sa notoriété. Les jardins de la communauté sont superbes.

Vous pourrez également visiter la chapelle St Pierre qui date du VII et peut-être aller boire un peu d'eau à la fontaine du même nom qui soignait les fièvres jadis croyait-on.
St Pierre d'Ambleteuse qui a donné son nom à l'église et à la fontaine, était un des moines envoyés par le pape St Grégoire pour convertir l'Angleterre en 597 ; il était le compagnon d'Augustin de Cantorbéry et devait devenir le premier abbé du monastère anglais. Malheureusement une tempête surprit les deux apôtres pendant la traversée et le corps de Pierre fut rejeté dans la baie d'Ambleteuse, recueilli par des chrétiens puis, en 606, transféré à Boulogne où une église existait à son nom. La mémoire de l'évangélisateur est toujours respectée à Ambleteuse même si les pélerinages à la fontaine miraculeuse ont cessé.

Le site portail du Pas de Calais vous ouvre ses portes.

Source de l'article : http://www.experts-tourisme.fr/?expert=Sophie_Mendosa

Repost 0
David Sophie Mendosa - dans Tourisme
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 09:47

Située à environ 200km de Paris, cette ville s'enorgueillit de sa famille de géants portés : les Gayants. Ceux ci ont été inscrits au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 2005 (fêtes de gayant début juillet).


Agrandir le plan

Douai possède aussi le plus beau beffroi du Nord, cet édifice du 14 et 15 èmé siècle avec son carillon de 62 cloches domine la ville.Tout au sommet se trouve le lion des Flandres car il ne faut pas oublier que Douai est une ville flamande.

La ville a longtemps été le siège des houillères du nord pas de calais, avec l'implantation de Renault l'industrie automobile a pris le relais de cette activité. Douai est une ville moyenne traversée par la scarpe, des promenades en bateau électrique sont organisées en été. Vous pourrez découvrir au fil de l'eau les maisons anciennes ainsi que longer l'ancien parlement des Flandres. Celui ci est devenu le palais de justice et on peut encore y voir la cellulle de VIDOCQ qui y fut emprisonné.

Douai est le siège de la cour d'appel, et de la cour d'assises et de la cour d'appel administrative du Nord, La faculté de droit de l'université d'Artois accueille 2000 étudiants.

Le Douaisis est une terre accueillante et contrastée, les terrils ont été a ménagés et un musée de la mine à LEWARDE vous offre l'occasion de voir comment se faisait l'extraction du charbon. De nombreuse cités minières rénovées se trouvent encore sur son territoire.

De l'autre coté se trouve la "zone verte" du Douaisis avec ses marais et ses étangs. En partant du coté d'ARLEUX (ail fumé d'arleux) vous découvrirez de jolis coins de nature, le paradis de pêcheurs.De charmants villages comme PALLUEL, BRUNEMONT, FECHAIN se révéleront à vous ! Du coté de LECLUSE vous pourrez voir des dolmens et des pierres levées menhirs qui témoignent de l'ancienneté de l'habitat humain dans cette vallée.

Ici l'eau est reine de nombreux canaux sillonnent le Douaisis, la Scarpe, la Sensée, le Canal du Nord.

Embarquement immédiat...

Le capitaine et son équipage vous accueillent à bord du SWANNY V pour une croisière en Val de Sensée, avec passages d'écluses et animations dansantes.

Le Val de Sensée, poumon vert du Douaisis, est une zone qui s'étend entre Douai et Cambrai. Le départ se fait à Arleux, capitale de l'ail fumé.

Ces croisières sont proposées aux familles en juillet et août, le samedi et le dimanche (midi et soir).

Horaires et Tarifs (réservation souhaitable) :

de 11h30 à 16h00
Croisière "Découverte du canal" avec passages d'écluses : 8 €

de 16h30 à 18h00
Croisière "Balade au fil de l'eau" : 5 €

de 19h30 à 23h00 - fin de soirée à quai
Croisière "Coucher de soleil" avec animations dansantes : 8 €

Restauration midi et soir : menu à partir de 19 € - carte à partir de 5 €

1251 Chemin de Halage - Port Fluvial
59500 DOUAI
Tél. 03.27.96.39.25
Site Web : www.swanny.fr

Soyez positifs ! Découvrez le Club Positif.

Source de l'article : http://www.experts-tourisme.fr/?expert=Patrick_Sinnesael

Repost 0
David Patrick Sinnesael - dans Tourisme
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 11:02

Grâce à la diversité de ses reliefs et de ses climats, la France demeure une destination touristique privilégiée dans le Monde. En effet, la France reste aujourd'hui la première destination touristique, adulée par de nombreux étrangers. Les français sont les premiers privilégiés de cette diversité culturelle, pouvant ainsi bénéficier de nombreux types de vacances. La tendance étant au bio ou aux activités insolites et sportives, ils sont de plus en plus nombreux à partir se ressourcer en montagne ou en bord de mer pour retrouver un bien-être physique et mental.

Venez découvrir le département de la Lozère !

Situé au nord de la région Languedoc Roussillon, le département de Lozère regorge de richesses naturelles. Offrant de nombreux points touristiques à visiter, comme les Gorges du Tarn, les Gorges de la Jonte, le Viaduc de Millau, Aven ARMAND (grotte), les caves de Roquefort ou encore le Mont Aigoual, elle fera le bonheur des plus sportifs et des plus curieux d'entres-nous.

En effet, de nombreuses activités touristiques s'offriront à eux : canoë-kayak, randonnée, canyoning, vol libre, spéléologie, escalade, accrobranches, via ferrata etc... La région est aussi riche en saveurs gastronomiques. Après de grosses journées sportives, vous pourrez appréciez les spécialités (charcuterie, fromage, miel) de la région autour d'une bonne table. 

En famille ou entre amis, optez pour une location gite Gorges du Tarn

Vous trouverez de nombreux types d'hébergements dans la région, notamment des gîtes situés à proximité des sentiers de randonnée, des circuits pédestres, équestres ou cyclotouristes, qui vous offriront tout le confort nécessaire. Gîtes d'étapes ou de séjours, ils sont idéaux pour se retrouver en famille ou entre amis et passer des soirées comme « à la maison ». Vous apprécierez la chaleur des échanges et des rencontres que l'on retrouve dans ces maisons... Si vous souhaitez dès maintenant vous renseigner pour une location gite Gorges du Tarn, vous trouverez sur le site de l'office de tourisme tous les renseignements dont vous avez besoin.

Découvrez les gîtes rocheflamme : http://giterocheflamme.fr

Repost 0
David Nathalie sab - dans Tourisme
commenter cet article

Présentation

  • : Glandouillage
  • Glandouillage
  • : Magazine wéb détente (geek, humour, clip, musique, environnement, économie, travail, sport, ciné....)
  • Contact

> Accueil < Me suivre sur Google +. Me suivre sur Twitter.Me suivre sur Facebook. 
translate in english Auf deutscher Sprache übersetzt in het Nederlands vertalen traducir en español

Recherche

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Archives

Suivre ce Blog

 Bookmark and Share
 
L'appli du blog sur votre iPhone/iPad ou Androïd :
ou flashez le QR CODE :
Recevez les dernières notes du blog par email :

Les petits plus

Augmenter la taille de la police :
Ctrl + molette haut
Diminuer la taille de la police :
Ctrl + molette bas

Participez à la vie de ce blog :

Référencer sur :
 Blogue Parade portail de syndication de contenu

Le fil d'information :

Programme TV

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs

Le Top des articles/visites