22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 10:25

Il 'y as quelques jours nous avons passer un week-end au camping 4* "Saint-Hubert" à Merlimont (62).

Le temps étais étais gris... 13°C dehors, je me suis dit alors pourquoi pas profiter des activités qui nous sont proposer ?? Que nenni, que dalle..., ceci est loin d'être une action gratuite de dénigrement, animations internes au camp inexistantes ou presque, activités aux accès réduits ou payants (non indiqué dans le site) que le restaurant extérieur étais ouvert (donc consommez pour participer).

Dès l'entrée du camping, des caméras partout ! Ensuite des immenses grilles noires derrière la barrière d'entrée (çà me fait penser à une prison !). L'accès aux douches et utilisation de l'eau par badge électronique... jamais vu çà !

Malgré une propreté irréprochable des bâtiments et des allées, aucune ambiance donc, très décevant pour un ****, en ** j'ai déjà trouvé deux fois mieux et moins cher pour mes week-end même les plus triste !

Repost 0
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 04:22

Juste un petit article dédié à ma femme, car aujourd'hui, nous fêtons notre sixième anniversaire de mariage. Ce sont les "noces de cyprès".

Aujourd'hui, 5 juin, il y a 6 ans que nous nous sommes dit "OUI"!! Nous avons traversé beaucoup de bonheur.... surmonté des épreuves difficiles comme en ce moment..., le chemin fût "ronces", il fût aussi "fleurs" ce qui n'a fait que renforcer notre amour l'un pour l'autre ! Nous allons continuer notre chemin, main dans la main, en sachant que c'est la joie... simplement d'être là "tous les deux"!

Bon week-end à vous tous et toutes !

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 10:58
Repost 0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 14:00

Qui n’a pas un jour rêvé de se voir sur grand écran ? Ou de se retrouver face caméra en compagnie de stars ? Eh bien c'est ce qui est arriver lundi. Un sacré moment que ma femme a vécu puisque Lou Ye, le réalisateur chinois à qui son gouvernement a interdit par deux fois de tourner sur le sol chinois (pour "Suzhou River" en 2000 et pour "Une jeunesse chinoise" en 2006) à utiliser l'autobus de mon épouse pour filmer quelques scènes de son nouveau film "Fleur".

Ce sont donc 10 personnes du film qui ont embarquer sur le trajet de la ligne 25 ; de l'actrice au réalisateur, des preneurs de sons aux cameramans, bref tous ce petit monde avec des clients partie pour une heure de tournage...

Le tournage à démarrer à la gare de Béthune, ou l'actrice principale chinoise à tourner plusieurs scènes de son scénario : lorsqu'elle monte à bord du car, mais aussi, des dizaines de prisent de vues à l'intérieur du bus pendant le circuit d'une heure et enfin de sa descente à Auchel Centre.

Le film "Fleur" sera une adaptation de la biographie sur Jie Liu "Chienne", un ouvrage censuré en Chine. Tahar Rahim (César du meilleur espoir masculin 2010 pour "Un prophète" et César 2010 du meilleur acteur pour "Un prophète") incarnera Mathieu, un jeune ouvrier français qui tombe fou amoureux de Hua, jeune professeur de Pékin exilée depuis peu à Paris. Avide de son corps, Mathieu aime traiter Hua comme une "chienne". Entre les étreintes passionnées et les mots très durs de Mathieu, commence entre eux une histoire d’addiction amoureuse intense.

 

Le film sera présenté à cannes en 2011.

Repost 0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 11:05

 

Le jeudi de l'ascension, nous sommes allés en famille par l'intermédiaire du CE des Autobus Artésiens, au parc Bagatelle, sur la Côte d'Opale, dans le Pas-de-Calais.

Sachez mes amis qu'il est le plus vieux parc d'attractions de France. Créé en 1955, il compte aujourd'hui une trentaine d'attractions, montagnes russes, bûche, bouées géantes, bateau pirate, pédalo, ciné 3D,...

A présent les photos...

Repost 0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 18:17

Ce qui est le cas de Caroline Drinkebier, Émilie Lenglet, Frédéric Deschildt et Vincent Lesparre qui enseignent dans les collèges publics de Thérouanne, Aire-sur-la-Lys, Isbergues et Saint-Venant dans le Pas-de-Calais.

Chacun propose des titres et une synthèse est réalisée. C'est sur ce projet commun que travaillent ensuite les chorales de chaque établissement scolaire.

Mais auparavant, ces professionnels de la musique vont arranger ces morceaux pour les chanter à deux ou trois voix, en les mettant en adéquation avec les possibilités vocales des élèves. Et à l'arrivée, est proposée cette rencontre chorale, intitulée Changer d'Aire, comme il y en a une centaine dans l'académie, et qui fit deux fois le plein à l'Aréa, mardi et mercredi soir.

Un bien joli moment qui est la synthèse du travail de toute une année, avec une unique répétition commune, toute la journée de mardi. Sur scène, cent cinquante-neuf choristes de 11 à 15 ans, auxquels sont venues s'ajouter quelques voix d'adultes amies, une troupe de djambé auquel était présent ma fille, une basse et une guitare. Pour à l'arrivée, une remarquable prestation, dirigée par les professeurs.

Quel plaisir d'écouter, d'apprécier ces voix juvéniles chantant Ferrat ou Téléphone, qu'ils ont sans doute découvert grâce à cette rencontre musicale, De Palmas, Stanislas ou Grégoire qu'ils fredonnent sans doute un peu plus souvent, ou Camille, qui chante autant avec la voix qu'elle joue avec les sons. Des voix et des percussions, aussi, grâce à l'atelier de percussions du collège Jean-Jaurès, pour une soirée très plaisante et d'une remarquable qualité.

Source : lavoixdunord

Repost 0
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 18:44

26 avril 1970 - 26 avril 2010... Voilà, mes 40 ans sont là, je regarde derrière. Des regrets. Des joies. Des peines. Des surprises.

Bref, la vie telle qu’elle est. Ne rien changer surtout. Le pourrait-on d’ailleurs ? Alors, je les porte, mes quarante balais. Je compte les brindilles avec l’acharnement d’un magasinier qui entreprend l’inventaire de ses biens afin d’estimer les bénéfices et les pertes à venir. Ce n’est pas l’inventaire avant liquidation, certes. N’exagérons pas. Mais j’ai l’opportunité au moins de ranger les meubles de ma maison. De retracer la ligne de ma vie. C’est vrai, comme dirait le romancier Louis-Philippe Dalembert : "le crayon du Bon Dieu n’a pas de gomme"....

Moi et mon épouse en fin d'après-midi...

Voici différentes questions que je me pose ce soir...

La fin de la trentaine est-elle un drame ?
Quelle différence y a-t-il entre 39 et 40 ans ?
Pourquoi avoir la quarantaine, et peut-on l'éviter ?
Peut-on draguer le jour de son anniversaire ?
Y a-t-il une nuit de noces quand on a la quarantaine ?
Est-on un homme neuf quand on a la quarantaine ?
Est-ce irrémédiable ? Irrévocable ? Définitif ?
Pour la vie ?
Est-il vrai que l'intelligence diminue un tantinet une fois passé 40 ans ?
Est-on mis en quarantaine quand on l'a ?
Peut-on paraître 20 ans quand on a la quarantaine ?
La quarantaine est-elle séduisante ou fatiguante ?
Ou les deux ?
Est-on encore sexuellement performant quand on a la quarantaine ?
Les hommes quadragénaires sont-ils plus jeunes que les femmes ?
Est-on encore quadragénaire quand on a 49 ans ?

Repost 0
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 22:07

Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 12:47


Il est peut être bon de rappeler en ce jour le dicton sur la femme vue par l'homme.
"Les femmes partagent nos peines, doublent nos bonheurs, triplent nos dépenses".

Elles sont chef-pâtissier, ingénieur en course automobile, conductrice de bus ou géologue-géotechnicienne. Des métiers traditionnellement masculins, mais où elles ont fait leurs preuves. Elles sont aujourd'hui respectées par leur collègues, et suscitent l'admiration de leurs proches. Portrait d'une femme... et pas n'importe laquelle, puisqu'il s'agit de mon épouse au caractère bien trempé !

Qui n’a jamais rêvé de se glisser derrière un gros volant d’autobus, juste pour essayer ? Pour Fabienne, mon petit bout de femme, ce rêve est une réalité quotidienne. Son métier : machiniste-receveur, c’est-à-dire, selon l’appellation courante, conductrice de bus. Elle n'as pas de ligne attitrée. Elle roule sur des dizaines de trajets pour lesquels elle a été formé.  

Avant d’exercer cette profession (qui recrute !), ma femme a commencé par se tourner vers le commerce. "Après le lycée, je ne savais pas quoi faire… J’ai passé un BEP puis un bac pro Vente représentation. Après plusieurs boulots, je me suis rendu compte que rester derrière une caisse ou derrière un rayon à stagner, ce n’était pas mon truc. Comme je voulais travailler, j’ai choisi il y'a quelques mois de me réorienter. Je cherchais quelque chose qui bougeait".

Sa formation terminée, ma femme travaille pour Artois.com, Ensuite, vendeuse, hôtesse de caisse, responsable caisses, animatrice commerciale. "Cela m’a plu un temps mais, au bout de 10 ans, j’en ai eu marre des patrons et des clients mal aimables, des bas salaires et des journées de quatorze heures, week-end inclus ! J’ai essayé de trouver un échappatoire… Comme j’aimais conduire, j’ai me suis inscrite pour une formation via l'ANPE. C’était au début de l’année dernière". Quelques tests (français, maths, logique puis psychomoteurs), des entretiens (avec un psychologue et les ressources humaines) et une visite médicale plus tard, elle est recruté. Elle suit alors la formation intensive au permis D (transports en commun).

Au début, le saut dans le grand bain n’est pas facile… "C’était très impressionnant de conduire un bus de 13 mètres. A l’intérieur, tout semblait énorme ! Par la suite, je me suis sentie de plus en plus à l’aise". Aujourd’hui, elle conduit maximum 9,30 h par jour, selon les jours, avec des pauses de temps en temps. "Il m’arrive de prendre mon service très tôt (à 4h45) et de finir très tard (jusqu’à 21h30). C’est sûr, il ne faut pas avoir besoin de dix heures de sommeil par nuit pour exercer ce métier !"

Elle peut également avoir des latences de plusieurs heures dans la même journée. Par exemple, elle peut travailler de 5h à 8h puis de 16h à 20h. Enfin, elle peut être réquisitionnée les dimanches et jours fériés.
"Mais le plus dur est de ne pas savoir le jour même ce que je ferai le lendemain parce que je n’ai pas de ligne attitrée. Samedi prochain, par exemple, j’ai quelque chose de prévu, mais il faudra peut-être que j’aille travailler…". Ce rythme ne l’empêche pas de voir la famille et nos amis. 


Les filles, nulles au volant ? Mais non ! Même si de plus en plus de femmes la choisissent, ces conditions de travail peuvent expliquer pourquoi la profession reste majoritairement masculine. "Tant mieux ! Je n’aimerais pas travailler uniquement avec des femmes… En général, elles sont "gnangnan". Leurs potins me prennent la tête. Les hommes sont plus francs, plus directs, ils ne font pas de tralalala".

Là ou elle travaille, pas d’inégalités : hommes et femmes touchent le même salaire. Pas de discrimination non plus du côté vestimentaire. "Je suis presque toujours habillée pareil : chemise, pantalon. Je mets une lavallière (cravate pour femmes) et de tant en temps des jupes. Ce n’est pas pratique et c’est très gênant quand les usagers s’arrêtent à côté dans le bus et regardent les jambes des conductrices. En revanche, je garde mes boucles d’oreille et mon piercing".

Le chef à bord, c’est elle ! Malgré que ce soit une femme, Fabienne sait se faire respecter. "Les gens abusent toujours un peu plus quand le conducteur est une femme. Mais je ne me laisse pas faire quand des jeunes mettent le bazar dans le bus, quand certains restent assis alors que des personnes âgées voyagent debout ou quand d’autres m’énervent parce qu’ils râlent à cause de quelques minutes de retard. Certaines conductrices resteraient derrière leur volant. Moi, pas. Je ne vais pas au conflit mais je me lève, je leur dis de se calmer, de bien se tenir. Certains me respectent, d’autres non. Dans ce cas, je répète. Il faut avoir du caractère pour s’imposer dans le métier…".

Globalement, elle ne rencontre pas de gros soucis à bord, si ce n’est des personnes éméchées qui veulent monter dans son bus. "Dans ce cas, je ne les laisse pas faire. Je suis le chef à bord. De toute façon, en cas de problème, je peux déclencher une alarme et la sécurité. Quand ils me disent que je suis charmante et sont à deux doigts de me demander mon numéro de téléphone, j’esquive. Je dis que je suis mariée et que j’ai des enfants. C’est plutôt marrant tant que cela ne devient pas lourd".

Repost 0
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 08:52

Spécial dédicace à ma chérie, mon amour... Je t'aime.


Sur tous les chemins de ta vie
Dans le désert ou sous la pluie
Quand tu voudras je serai là

Que tu viennes d'un château
De nulle part ou d'un ruisseau
Quand tu voudras je serai là

Je serai là si tu veux
Comme ces rêves qui rendent heureux
Pour faire d'un jour le plus beau jour de ta vie
Je serai là si tu veux
Comme la vie qu'on vit à deux
Si tu es là je serai là

Dans le souffle d'un vent géant
Dans le sourire du printemps
Quand tu voudras je serai là

Dans tes moments de solitude
Dans le confort ou la vie trop dure
Je serai là

Je serai là si tu veux
Comme ces rêves qui rendent heureux
Pour faire d'un jour le plus beau jour de ta vie
Je serai là si tu veux
Comme la vie qu'on vit à deux
Si tu es là je serai là

Dans tes yeux ou dans ton sommeil
Quand tu dors, quand tu te réveilles
Quand tu voudras je serai là

Je serai là si tu veux
Comme ces rêves qui rendent heureux
Pour faire d'un jour le plus beau jour de ta vie
Je serai là si tu veux
Comme la vie qu'on vit à deux
Si tu es là je serai là

Rien que pour toi je serai là
Si tu es là je serai là

Réalisation : Chris Kimsey Ingénieur du son : David Nicholas ** B.O du film " Les Parisiennes " Sortie : Juin 1993

Repost 0

Présentation

  • : Glandouillage
  • Glandouillage
  • : Magazine wéb détente (geek, humour, clip, musique, environnement, économie, travail, sport, ciné....)
  • Contact

> Accueil < Me suivre sur Google +. Me suivre sur Twitter.Me suivre sur Facebook. 
translate in english Auf deutscher Sprache übersetzt in het Nederlands vertalen traducir en español

Recherche

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Archives

Suivre ce Blog

 Bookmark and Share
 
L'appli du blog sur votre iPhone/iPad ou Androïd :
ou flashez le QR CODE :
Recevez les dernières notes du blog par email :

Les petits plus

Augmenter la taille de la police :
Ctrl + molette haut
Diminuer la taille de la police :
Ctrl + molette bas

Participez à la vie de ce blog :

Référencer sur :
 Blogue Parade portail de syndication de contenu

Le fil d'information :

Programme TV

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs

Le Top des articles/visites