26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 20:49

 

Plus de trente ans après son premier disque, Bill Deraime, véritable légende du blues, revient le 26 mars avec son nouvel album "Après Demain". Bill Deraime interprète des protest songs et des chansons intimes, des cris de citoyen et des prières d’enfant perdu, sur un nouvel album engagé, fort, et férocement vivant comme le prouve le premier extrait "Esclave ou Exclu" que l’on découvre en clip. Chacun peut entendre et partager ses espoirs et ses rages, et tout ce dont il rêve pour notre humanité. Et, comme Bill Deraime le chante lui-même, « Je rêve les yeux ouverts ».

 

Son nouvel album est engagé, fort, férocement vivant. Il y parle du système qui broie les hommes, de la pauvreté, de la douleur de vivre, de la chaleur de la fraternité, de la vieillesse, de l’exclusion, de la liberté que l’on n’ose pas toujours prendre. Et il reprend ce qui est sans doute la chanson la plus féroce de l’âge yé-yé, "Les Cactus" de Jacques Dutronc. Oui, Bill Deraime interprète des protest songs et des chansons intimes, des cris de citoyen et des prières d’enfant perdu… « Dans la pensée, dans le feeling, dans l’expression, ce sont des sentiments profondément actuels. Les chansons viennent de ma spiritualité, mais aussi de ma rencontre avec Ray Charles ou Bob Marley, qui ont guidé ma vie. »

Plus de trente ans après son premier disque, il dit enfin : « Les années de formation sont terminées. Il m’a été donné de trouver la forme vocale et instrumentale, et l’écriture pour aller vers un public qui, comme moi, est en recherche. » Cette découverte a été un chemin dans la musique et dans l’Esprit tout à la fois. Un chemin de vie, aussi. Un chemin qui commence dans une cour sinistre à Senlis juste après la guerre, où le regard de l’enfant se heurte à un immense mur gris. Enfance rude, avec une mère que la médecine de l’époque ne sait soigner qu’en l’arrachant à sa famille pendant de longs mois. Scolarité poussive, jusqu’à ce qu’un professeur d’anglais, dans un collège mariste, fasse écouter du gospel à la classe.

Le futur Bill Deraime crée son premier groupe avec des copains, qui harmonisent sur des cantiques américains. La découverte de Ray Charles est un tremblement de terre : « La première fois, j’ai eu le sentiment d’entendre quelque chose de profond, comme dans le psaume 129 – « Des profondeurs, je crie vers toi, Seigneur ». À sa première guitare, il apprend le blues de Big Bill Broonzy et Lightin’ Hopkins, puis le folk de Pete Seeger.

Des études ? Seule la musique le passionne réellement. Il attaque vaguement médecine, puis la kiné. Il vit à Montmartre dans un appartement en colocation, qui devient rapidement un QG beatnik – on est en 1967. On gratte la guitare place du Tertre avec un groupe folk, les Wanderings, on refait le monde, on fume de tout… « Après un mauvais trip, j’ai rencontré l’Enfer. J’ai réalisé ce que signifie le Christ quand il dit : « Pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. » Le jeune homme se convertit. Avec sa compagne Florentine et quelques amis musiciens (dont Gabriel Yacoub, le fondateur de Malicorne, et l’harmoniciste Jean-Jacques Milteau), il fonde le Traditional Moutains Sound, rue de l’Abbaye à Saint-Germain-des-Prés. D’un côté du couloir, un club de folk ; de l’autre, une free clinic où viennent tous les marginaux, routards et vagabonds. « Il y avait des hippies, des rêveurs, des déserteurs de l’armée américaine qui fuyaient la guerre du Vietnam, mais aussi des voyous qui venaient braquer la caisse du club folk. Au bout de trois ans, Florentine et moi avons accepté de partir à la campagne pour créer un centre d’accueil pour drogués. »

C’est le second centre de postcure créé en France, en même temps que le travail très médiatisé du docteur Olivenstein. « Une expérience qui me révèle l’importance de la vie », dit pudiquement Bill Deraime. Dix-huit mois d’une intensité et d’une violence effarantes. Ces pionniers parviennent à ramener à la vie des personnalités perdues dans la drogue, la souffrance et l’autodestruction. La musique devient une exigence pour sauver du stress, de la colère, du désespoir. C’est décidé : Bill Deraime écrira en français, parce que les pauvres des pauvres, les exclus, les marginaux ne parlent pas l’anglais.

Son premier album, en 1979, révèle une voix nouvelle sur la scène française – bluesy, profonde, puissante. Irradié par la ferveur de Bob Marley, Bill Deraime aborde le reggae. En 1981, avec "Babylone tu déconnes", le succès est énorme. Puis c’est la chute. La dépression, la tentation du suicide. « La foi est passée par ce creuset. Tomber m’a appris à compter sur autre chose que l’assurance de la vie sociale et de la sécurité matérielle. »

 

Bill Deraime sait qu’il ne sera jamais la star qu’il aurait dû être s’il avait fait confiance au système. Il préfère se battre avec le collectif Les Morts de la rue créé par le père Patrick Giros, devenir oblat de l’ordre bénédictin, ne pas s’attarder aux tentations de la gloriole médiatique. « L’important, c’est la rencontre », dit-il. Justement, après une rencontre sur une scène de concert, il a eu plaisir à inviter Sanseverino et ses musiciens sur le délirant Bobo Boogie. Et il n’aurait pas fait cet album sans quelques rencontres importantes, comme celle de l’organiste Jean Roussel (Soran). Un personnage… Arrangeur sur No Woman No Cry de Bob Marley, clavier sur la majeure partie des disques de Cat Stevens ou chez Serge Gainsbourg, Police, Ron Wood ou Julien Clerc, ce Mauricien à la barbe fournie ne conçoit pas la musique en requin de studio. Tout l’album s’est enregistré avec lui et le groupe de scène de Bill. Du blues pour la colère, du reggae pour la révolution, des chansons qui ont déjà fait leur chemin et d’autres toutes neuves… « Un album d’espérance mystique, dit-il. Je suis chrétien mais un athée, un musulman ou un bouddhiste peuvent s’y retrouver. Il y a une vraie unité dans l’amour et la miséricorde. »

Chacun peut entendre et partager ses espoirs et ses rages, et tout ce dont il rêve pour notre humanité. Mais, comme il le chante lui-même, « Je rêve les yeux ouverts ».

Repost 0
David Bertrand Dicale - dans Clips & Musiques
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 19:14

Il y a des milliers de salles de spectacle sur la planète. Mais la seule qui soit capable de jouer de la musique se trouve dans le… Pas-de-Calais, précisément sur le site du 9-9 Bis à Oignies.


Agrandir le plan

Unique et au concept déroutant, le Métaphone sera inauguré les 28, 29 et 30 juin prochains. Les mineurs qui ont vécu la fermeture de la fosse en 1990 ne vont pas en croire leurs yeux, encore moins leurs oreilles. Le reste du monde non plus d’ailleurs. La reconversion du vaste site minier (qui aura été le dernier de la région en activité, clôturant ainsi deux siècles d’exploitation du charbon) a débuté en 2002. Elle est pilotée par la Communauté d’agglomération Hénin-Carvin qui, après avoir observé des transformations réussies de friches industrielles, en Allemagne notamment, s’est lancée dans un projet pour le moins ambitieux mêlant culture, patrimoine, mémoire, tourisme, développement durable et économie. Le tout avec le soutien du Département du Pas-de-Calais.

Le 9-9 Bis, et ses deux remarquables chevalements qui culminent à 25 mètres, s’étale sur 65 000 m2 dont 30 000 de bâtiments. Le Métaphone en sera le "phare". Un lieu hors du commun capable d’accueillir des concerts et des spectacles devant 500 personnes assises ou 1 000 debout et de jouer de la musique actuelle, via ses orgues, tam-tams ou encore xylophones incorporés au sein de son porche (face à un parterre extérieur pouvant recevoir 3 000 visiteurs). Prouesse architecturale, expérience sonore, curiosité artistique, on peut disserter longtemps sur le Métaphone, appelé aussi à carillonner au gré des envies des musiciens-compositeurs qui vont se glisser à ses commandes.

La surprise sera donc totale fin juin 2013. Elle le sera davantage encore début 2015 lorsque le 9-9 Bis disposera de l’ensemble de ses atouts : salles de danse, auditorium, studios de répétition, café-concert, centre de ressources musicales et patrimoniales, musée lié à l’activité minière, restaurant-brasserie, salles de séminaires, etc...

Repost 0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 18:26

- Le weekend des aveux : François Hollande et son gouvernement reconnaissent enfin que certaines de leurs promesses ne seront pas tenues, comme le déficit 2013 ramené à 3% du PIB qui sera de 3.7%, une croissance de 0.8% qui ne sera en fait que de 0.1% et par conséquence que l'inversion de la courbe du chômage ne sera pas en rendez-vous pour la fin de l'année. À quand les vraies réformes structurelles ? Il faut impérativement diminuer les dépenses !!

- Le travail a repris chez Spanghero mardi à Castelnaudary (Aude), mais l'avenir des 300 salariés dépend désormais du bon vouloir des clients.

- Drogue un homme de 26 ans a été interpellé lundi soir à Paris (XIXe) alors qu'il chargeait environ 500.000 euros en liquide dans sa voiture. Les policiers ont trouvé une somme équivalente dans son appartement.

- Un fourgon a été attaqué à l'aéroport de Bruxelles, 50 millions de dollars de diamants volés, un des plus importants braquages de ces dernières années.

- La Russie accélère ses manoeuvres en vue d'une évacuation de ses ressortissants et a annoncé l'envoi de quatre navires de guerres supplémentaires.

- François Hollande est arrivé mercredi en Grèce pour affirmer son "soutien" à ce pays en crise et promouvoir une politique de croissance contre "l'austérité sans fin".

- Sept touristes français, dont quatre enfants, ont été enlevés mardi dans l'extrême-nord du Cameroun, puis amenés au Nigéria voisin, une prise d'otages dont le groupe islamiste nigérian Boko Haram serait l'auteur, selon Paris.

- L'épidémie de grippe en France a déjà touché 2.7 millions de personnes et reste soutenue selon le réseau Sentinelles-insern.

- Le Crédit Agricole a annoncé une perte nette record de 6.47 milliards d'euros en 2012. L'année dernière la banque a supprimé 2.300 postes. Elle avait déjà affiché une perte nette de 1.47 milliard d'euros en 2011.

- Deux policiers de la BAC ont été tués jeudi matin quand leur véhicule a été violemment percuté sur le périphérique par un 4x4 dont le conducteur était ivre, sans permis et multirécidiviste d'infractions routières.

- Un attentat suicide à la voiture piégée près du siège du parti Baas à Damas a fait jeudi plus de 30 morts, en majorité des civils, suivi par la chute de deux obus sur le siège de l'état-major.

- Ségolène Royal a été nommée vice-présidente de la Banque Publique d'investissement (BPI), on peut appeler cela de "petits arrangements entre amis..." et qu'en pense Valérie ? contente... hum.

Repost 0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 18:18

De la vache folle aux lasagnes à la viande de cheval, en passant par le poulet à la dioxine, les trente dernières années ont vu se dérouler une dizaine de scandales alimentaires majeurs.

Repost 0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 10:58

Avec la tournée "Little Italy" qui passe dans toute la France, Roberto Alagna puise son inspiration dans la culture des immigrés italiens venus s'installer à Little Italy, quartier mythique de New York, avec dans leurs bagages, une tradition musicale riche. C'est là que l'arrière-grand-père de Roberto Alagna est né. Dans ce nouveau tour de chants, le ténor présente sa petite Italie et rend hommage aux grands compositeurs italo-américains qui ont façonné la musique du XXe siècle : Dean Martin, Franck Sinatra, Mario Lanza ou Louis Prima... et étend son hommage aux artistes français comme Nino Ferrer, Yves Montand ou Serge Reggiani, qui ont contribué à étendre la culture musicale italienne à travers le monde. A ne vraiment pas rater.

28/02 Pau, Zénith
07/03 Lille, Zénith
31/03 Marseille, Le Dome
04/04 Clermont Ferrand, Zénith
07/04 Epernay, Le Millesium
04/05 Grenoble, Palais des Sports
06/05 Lyon, Salle 3000
23/06 Metz, Arènes
08/08 Arcachon, Stade Vélodrome
10/08 Monaco, Sporting Club
13/08 Fréjus, Arènes
27/12 Nantes, Zénith
30/12 Paris, Zénith

Roberto Alagna : "Little Italy est le quartier de New York qui a vu naitre le ténor Jimmy DIANA mon arrière grand-père. Sa passion pour le chant et l’opéra lui permit de rencontrer le grand ténor Enrico CARUSO avec qui il se lia d’amitié dans les années 1915. Dans ce nouveau tour de chant j’ai voulu rendre hommage à tous ces italo-américains qui marquèrent grâce à leur talent artistique l’histoire de la musique américaine. Ceci m’amène naturellement à présenter ma petite Italie avec les chanteurs italo-français ou belges qui eux aussi ont marqué de leurempreinte le style de la grande chanson française."

http://www.robertoalagna.net

      

"Little Italy" deux mots qui sonnent comme une musique. Celle de ces immigrés italiens venus s’installer dans ce quartier de New York, avec pour bagages une tradition musicale riche, qui aura un impact considérable sur la culture populaire américaine et internationale. Little Italy, le quartier où est né Jimmy Diana, arrière grand-père de Roberto Alagna, jeune italo-américain fougueux et passionné d’opéra. Une passion qui le mènera à rencontrer le mythique ténor Enrico Caruso, avec qui il se lia d’amitié. Un héritage chargé de sens pour Roberto Alagna qui, après son triomphal tour de chant Sicilien, chante à présent l’Italie outre-Atlantique.

Dans son nouveau spectacle, Roberto Alagna nous présente sa petite Italie et rend hommage aux compositeurs italo-américains qui ont façonné la musique du XXe siècle. Les incontournables Dean Martin et Franck Sinatra ainsi que les pionniers comme Mario Lanza ou l’excentrique Louis Prima. La Little Italy de Roberto fédère au delà des frontières et étendra son hommage aux artistes français comme Nino Ferrer, Yves Montand ou Serge Reggiani, qui ont contribué à étendre la culture musicale italienne à travers le monde.

D’un continent à l’autre, Roberto Alagna nous propose un concentré d’une Italie universelle et éternelle, une communion artistique sur les traces des italo-déracinés partis à la conquête de nouveaux horizons. A l’occasion d’une tournée de concerts dans toute la France, Roberto Alagna présentera son nouveau tour de chant sous la direction musicale du spécialiste du genre : Frédéric Manoukian, dont le Big Band outrageusement swinguant, réunira une vingtaine de musiciens sur scène. S’inspirant des couleurs d’origines des premières formations italo-américaines, le chef d’orchestre réussit un époustouflant tour de force à travers des arrangements musicaux dynamiques et novateurs, épousant idéalement les inflexions lyriques de la puissante voix du chanteur d’opéra. S’appropriant avec respect le mythique style de leurs aînés, ces deux artistes hors du commun confèrent à leur Little Italy une dimension émotionnelle unique. Une rencontre artistique et humaine qui s’impose comme un pari, et une évidence.

Repost 0
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 09:32

Est-ce que mon véhicule peut réellement économiser du gasoil et consommer ? Une "ÉNERGIE 100 % GRATUITE" ?? La réponse est oui. Le biodiesel pour un carburant moins cher et écologique est devenu une réalité grâce au moteur à hydrogène.

Avec la flambée du prix du carburant, les astuces pour faire des économies sont les bienvenues. Certains d'entre nous aimeraient bien pouvoir en faire plus pour l'environnement. Le domaine de l'automobile évolue à grand pas dans ce sens. La conduite d'une automobile hybride ou électrique le démontre bien.

Est-ce que mon véhicule peut réellement consommer une "énergie 100 % gratuite"? Est ce qu'on peut construire un moteur non polluant et qui ne consomme presque pas de carburant ?

La réponse est oui, c'est possible ! même si nous n'avons aucune expérience en mécanique ou en électronique. Grâce au "processus multi-carburants" ou "réacteur pantone" on peut avoir un carburant moins cher: le biodiesel.

Le système s'applique pour tous moteurs thermiques (moteurs de tondeuse et motoculteur 4 temps, moteurs de voiture et camion à essence ou diesel, groupe électrogène, chaudière de chauffage central à fuel, etc... le but est d'utiliser un carburant contenant 25% d'hydrocarbures (essence, fuel, huile de vidange usagée, pétrole brut, etc...) + 75% d'eau (eau de pluie, de puits, du robinet ou bien provenant tout simplement du système d'épuration de vos eaux grises et vannes, etc...). En fait, ce n'est pas l'eau qui est intéressante, mais l'hydrogène quelle contient.

Je pense qu'il est judicieux de ne pas travailler seul dans son coin, nous n'avons rien à cacher ou à s'approprier, travailler à plusieurs permet d'avancer (d'évoluer) plus rapidement. Il faut transmettre l'information sans réticence, nous sommes tous sur "le même bateau", lorsque notre planète mère aura atteint le point de non retour, qu'elle sera à l'agonie, elle n'épargnera personne ! D'ailleurs, n'a t-elle pas déjà commencée ?

La "machine" est déjà en route ! A vous de continuer le mouvement perpétuel, qu'est la transmission de l'information, en partageant cet article avec votre entourage et en faisant des copies des plans qui vous seront dévoilés sur mon site et de les distribuer tout autour de vous.

Si vous trouvez cet article bénéfique et vous souhaitez avoir plus de détail sur ce processus, n'hésitez pas à visiter ce site web qui rendra votre voiture encore plus écologique, comme ça vous aurez bien fais votre bonne action envers notre environnement.

Repost 0
David Abdellatif AACHOUANE - dans Environnement
commenter cet article
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 13:33


Agrandir le plan

Quand vous arrivez de l'ouest par la trouée de Saverne, vous découvrez sous vos yeux l'une des plus belles régions de France : l'Alsace, la plupart du temps sous le soleil. Cette région ne comprend que 2 départements : le Bas-Rhin et le Haut- Rhin mais elle offre au milieu des vignes et sur les pentes ensoleillées de merveilleux petits villages et leurs maisons à colombages toujours si fleuries. Vous y trouverez également de nombreux vestiges de châteaux et de lieux religieux.

 

Je vais évoquer avec vous tous ces endroits pittoresques comme ils me reviennent en mémoire. Les châteaux sont pour moi bien sûr le Haut-Koenigsbourg accessible par navette depuis Sélestat, cette charmante ville qui allie justement les avantages de la ville à ceux de la campagne. Cette forteresse de montagne qui date du XV a été restaurée en 1899 pour notre plus grand plaisir et elle nous offre un panorama unique. Vous pourrez profiter dans les alentours immédiats pour visiter la volerie des aigles, et la montagne des singes avec vos enfants que vous aurez bien entendu conduits d'abord au centre de réinsertion des cigognes.

Mais les châteaux c'est aussi la vallée du Kaysersberg où les vestiges abondent de même que les monastères : celui de Kientzeim, par exemple, ou de Sigolsheim. Vous rencontrerez aussi de nombreux calvaires qui témoignent de la foi profonde de ses habitants : allez au col de Bermont, le plus ancien date du XVI à Orbey. Le château le plus ancien est celui du Haut Eguisheim ; datant de 1006 il fut malheureusement détruit en 1466, mais depuis ses ruines vous aurez un merveilleux point de vue sur l'Alsace et la Forêt Noire.

Autre château qui sert de siège au parc naturel régional des Vosges du Nord : c'est celui de la Petite Pierre. Si vous aimez la randonnée alors vous serez heureux dans les 350 km de sentiers balisés de la Petite Pierre, dans ses forêts qui tempéreront la chaleur des étés alsaciens.

Vous pourrez également vous recueillir dans de nombreux lieux de spiritualité. Dans le Bas-Rhin vous avez la belle église abbatiale de Marmoutier. En venant de Guebwiller vous pourrez aller à l'abbaye bénédictine de Murbach avec ses 2 hautes tours ocre rouge et jaune qui en se détachant sur la verdure et le bleu du ciel vous donneront l'occasion de magnifiques photos.

Vous visiterez bien évidemment la cathédrale en granit de Strasbourg et une fois là vous irez voir son horloge astronomique, photographier le Parlement Européen, vous promener dans la si typique « Petite France » et après avoir dégusté une bonne choucroute ou une flammenküche, arrosées d'un de ces vins d'Alsace parfumés, vous irez faire un tour en bateau sur le Rhin.

Prenez d'ailleurs la route des vins pour vous rendre de Strasbourg à Sélestat ou Colmar. Prenez le temps de découvrir Ribeauvillé et Riquewhir, si typiques ; mais allez aussi à Bergheim, charmant village entre vignes et remparts. N'oubliez pas malgré tout la ville de Mulhouse qui mérite le détour. Savez-vous que c'est la ville du célèbre Dreyfus, victime d'une erreur judiciaire, et qui fut défendu entre autres par Emile Zola et son article bien connu : « J'accuse ».

A Mulhouse, vous pourrez visiter la cité du train. Cette ville était autrefois très souvent inondée, et en 803, année d'une particulière inondation, certains habitants ont eu l'idée d'en tirer parti en bâtissant des moulins ; c'est de là que vient le nom de Mulhouse et la roue de moulin est restée le symbole de la ville.

Après toutes ces visites, ces promenades et (peut-être ?) maintes dégustations, vous pourrez aller vous ressourcer au Mont St Odile. En dehors de la mauvaise renommée que lui a faite le crash d'un avion dont le procès vient seulement de se terminer, cet endroit est un haut-lieu spirituel où vous trouverez calme, recueillement et accueil chaleureux de même qu'un point de vue à couper le souffle. Au départ il s'agissait d'un ensemble mégalithique, puis sous l'empire romain ce lieu fut connu sous le nom d' « Altitona » ; beaucoup plus tard fut fondé le monastère de Hohenbourg ; une congrégation de religieuses accueille maintenant particuliers et groupes à la recherche d'un apaisement. De nombreux sentiers balisés en jalonnent les abords et comme je vous l'ai dit le panorama au sommet récompense des efforts de la montée.

Je m'arrête là car il est pratiquement impossible de rendre compte d'une région aussi lumineuse, mais je vous y attend.

Source de l'article : http://www.experts-tourisme.fr/?expert=Cecile_Grimbert

Repost 0
David Cécile Grimbert - dans Tourisme
commenter cet article
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 11:06

Une pluie de météorites vient de s’abattre sur la Russie, est-ce là un signe annonciateur de l’introduction d’une année fertile en événements symboliques majeurs, qui voit la démission d’un pape le 28 février, jour de la Saint Romain. Selon la Prophétie des Papes attribuée à Saint Malachie, la devise du dernier Pape sera « Petrus Romanus », soit exactement Pierre le Romain.

Avec cette date, la prophétie des papes est validée. Quel que soit le nouveau pape succédant à Saint Pierre, il le sera dans le cadre d’une référence à ce terme de Romain.

Benoît XVI a-t-il choisi ce moment spécial pour renoncer au trône de Saint-Pierre ?... Et entrer ainsi en concordance avec ce temps prophétique d’une intensité particulière comme je le souligne dans mon ouvrage « Autopsie de l’apocalypse » paru aux éditions Bréal…

L'ouvrage de 224 pages "Autopsie de l'apocalypse" entraîne le lecteur dans une passionnante enquête qui dissèque avec une précision chirurgicale tous les dangers cataclysmiques susceptibles de bouleverser de fond en comble le monde que nous connaissons dans les années à venir.

Vous pouvez en lire un extrait à cette adresse : http://www.editions-breal.fr/medias/flash/popup-feuilletage.php?article=5152&largeur=1188&hauteur=828

Biographie de l'auteur : Patrick Simon, docteur d'Etat en droit, journaliste et professeur dans l'enseignement supérieur, est l'auteur de nombreux ouvrages d'économie et de droit.

Repost 0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 05:17

Si votre souhait est de passer le permis cette année et de l'avoir au plus vite, Code de la Route Pratic est de toute évidence l'outil qu'il te faudrait. Code de la Route Pratic est un logiciel gratuit qui met à disposition une méthode d'apprentissage complète et interactive afin de vous préparer efficacement, dans les conditions semblables à celles de l'examen.

Ce guide riche de plus de 90 leçons vous propose également de nombreux conseils afin de réussir votre examen pour le permis.

Repost 0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 14:11

Découvrez, en Alsace, un château et deux magnifiques zoos dans un rayon de 10 km seulement.

Très célèbre en Alsace, le château du Haut-Koenigsbourg va vous séduire par sa majesté architecturale. Du haut de ses presque 800 mètres, ce château hors norme domine toute la plaine d'Alsace, ce qui en soi est un emplacement stratégique. Le panorama est unique et splendide. Dès que vous aurez franchi ses hautes portes, vous vous sentirez plongé dans l'univers du Moyen-âge. Ne manquez pas non plus les animations toute l'année comme la reconstitution de la vie médiévale par une troupe venue exprès. Le château a été construit vraisemblablement au XIIème siècle. Il a ensuite été fortifié pour être en mesure de résister à une attaque à l'artillerie à partir de 1479. Avant de redevenir Français grâce au traité de Versaille, ce château a été la propriété de l'empereur Allemand Guillaume II dans le courant des années 1900 date à laquelle il a commencé à être restauré.

 

A quelques kilomètres seulement du château se trouve la Montagne des Singes. Vous pouvez y découvrir en totale liberté, plus de 280 Macaques de Barbarie sur une étendue vaste de 24 ha. Idéal pour la famille, vous serez en contact directe avec des singes et pourrez même les nourrir avec du pop-corn spécial distribué à l'entrée. Tout au long du parcours se trouve des guides à qui vous pouvez poser des questions. Le parcours est jonché aussi de panneau contenant des Quizz pour tester vos nouvelles connaissances acquises. La promenade risque d'être inoubliable. Régulièrement, tout au long de la journée, vous pouvez assister au nourrissage des singes.

Enfin, troisième étape et non des moindres, rencontrez des aigles et des vautours à la Volerie des Aigles, situées quelques kilomètres seulement après la montagne des Singes. Ce zoo de rapaces et d'oiseaux est situé sur les ruines du château de Kintzheim que vous pourrez visiter en même temps. La vue sur le Haut-Koenigsbourg est grandiose. Partez à la découverte des Vautours, Aigles, Faucons, chouettes grâce à un magnifique spectacle en plein air et plein de surprise. Des dresseurs feront voler ces splendides oiseaux au dessus de vos têtes pour votre plus grand plaisir. A l'aide de récompenses lancées en hauteur par les dresseurs, vous pourrez admirer les prouesses de ces oiseaux réalisant des cabrioles époustouflantes avec une très grande agilité. Vous apprécierez la vitesse avec laquelle ils fondent sur leur proie que ce soit en l'air ou sur l'eau de la mini piscine situé au centre. Il vous sera même possible de tenir un gant de cuir pour faire se poser les oiseaux de proies comme si vous étiez vous-même le maître. Les sensations sont garanties. Il vous sera même possible de voir en direct un oiseau casser un oeuf d'Autruche avec l'aide d'un outil : un caillou, ce qui est absolument remarquable.

Pour en savoir plus :
www.haut-koenigsbourg.fr
www.montagnedessinges.com
www.voleriedesaigles.com
Si, comme moi, vous êtes passionné de voyages et de tourisme, rejoignez-moi sur le blog : Attrapez-Moi.com.

Source de l'article : http://www.experts-tourisme.fr/?expert=Aurelie_Dorelle

Repost 0
David Aurélie Dorelle - dans Tourisme
commenter cet article

Présentation

  • : Glandouillage
  • Glandouillage
  • : Magazine wéb détente (geek, humour, clip, musique, environnement, économie, travail, sport, ciné....)
  • Contact

> Accueil < Me suivre sur Google +. Me suivre sur Twitter.Me suivre sur Facebook. 
translate in english Auf deutscher Sprache übersetzt in het Nederlands vertalen traducir en español

Recherche

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Archives

Suivre ce Blog

 Bookmark and Share
 
L'appli du blog sur votre iPhone/iPad ou Androïd :
ou flashez le QR CODE :
Recevez les dernières notes du blog par email :

Les petits plus

Augmenter la taille de la police :
Ctrl + molette haut
Diminuer la taille de la police :
Ctrl + molette bas

Participez à la vie de ce blog :

Référencer sur :
 Blogue Parade portail de syndication de contenu

Le fil d'information :

Programme TV

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs

Le Top des articles/visites