6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 03:13

Je te contemple silencieusement peintre en triste solitaire
Frissonnant seul, sans compagnon dans cette frileuse nature d'hiver

Je te vois peindre, mais avec grande lassitude dans tes gestes et tes pas
Je décèle aussi tes yeux et regards amèrement furtifs, épuisés et las

J'ignore tout de ton existence, de ta réalité, de ta vie
De tes désirs encore moins de tes voeux et de tes envies

Je ne sais pas aussi ce qui peut te faire ainsi rêvasser
Visibles langueurs me donnant désir de pleurer

As–tu perdu celle qui illuminait en beauté tes horizons ??
Ta muse, l'essence même de tes inventions et inspirations ??

Je voudrais tant que tu récupères tes moments de bonheur
Auprès de celle qui te ravissait, qui faisait danser ton coeur

Que tu te délivres de cette amertume, de ce destructeur silence
Que tu remettes ton âme créatrice en merveilleuse transe
Que tes pinceaux reprennent à nouveaux leurs illustres danses
Que de belles oeuvres ré illuminent tes obscurités et outrances

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Glandouillage
  • Glandouillage
  • : Magazine wéb détente (geek, humour, clip, musique, environnement, économie, travail, sport, ciné....)
  • Contact

> Accueil < Me suivre sur Google +. Me suivre sur Twitter.Me suivre sur Facebook. 
translate in english Auf deutscher Sprache übersetzt in het Nederlands vertalen traducir en español

Recherche

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Archives

Suivre ce Blog

 Bookmark and Share
 
L'appli du blog sur votre iPhone/iPad ou Androïd :
ou flashez le QR CODE :
Recevez les dernières notes du blog par email :

Les petits plus

Augmenter la taille de la police :
Ctrl + molette haut
Diminuer la taille de la police :
Ctrl + molette bas

Participez à la vie de ce blog :

Référencer sur :
 Blogue Parade portail de syndication de contenu

Le fil d'information :

Programme TV

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs

Le Top des articles/visites